Le Vrai changement pour Montréal demande un moratoire sur le développement de l’Anse-à-l’Orme Previous item Le SPVM trempe encore une... Next item Le SPVM doit enfin...

Le Vrai changement pour Montréal demande un moratoire sur le développement de l’Anse-à-l’Orme

 

Inondations à Pierrefonds

Montréal, le jeudi 17 août 2017 – La chef du Vrai changement pour Montréal et conseillère de Ville du district Bois-de-Liesse, Justine McIntyre, revient à la charge pour réclamer un moratoire sur le controversé projet de développement visant l’aménagement de quelque 5500 unités de logement sur les terres humides du secteur l’Anse-à-l’Orme dans Pierrefonds-Ouest. Une motion réclamant un tel moratoire a été présentée par la conseillère et sera débattue lors de la séance du conseil municipal la semaine prochaine.

« Fidèle à lui-même, le maire Denis Coderre ignore les préoccupations qui questionnent les retombées positives mises de l’avant par les promoteurs et qui s’inquiètent des répercussions sur l’écosystème du territoire. Les Montréalais, et en tête les résidents de l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, ont été des milliers à réclamer l’abandon du projet parce qu’il pose une très sérieuse menace au dernier espace naturel de grande envergure de l’île de Montréal en plus de restreindre leur qualité de vie », a expliqué Justine McIntyre.

La chef du Vrai Changement pour Montréal a rappelé que le secteur a été lourdement touché par les inondations du printemps dernier. Selon l’évaluation écologique publiée par la Fondation David Suzuki en février 2016, la zone vouée au développement ne comprend pas moins de 59 milieux humides, qui jouent un rôle crucial d’absorption et de filtration des eaux lors des épisodes d’inondation ou de pluies fortes.

« Il serait irresponsable de développer ce secteur alors que les changements climatiques risquent de multiplier les épisodes d’inondations, d’autant plus que la construction causera la perte de milieux naturels et l’augmentation du ruissellement, ce qui contribuera à aggraver la situation », a ajouté Justine McIntyre.

« Le Vrai changement pour Montréal privilégie la mise en valeur et la densification du cadre bâti pour amener les solutions aux problèmes liés à l’accès au logement. Par ailleurs nous croyons que, plutôt que d’autoriser un tel mégaprojet de développement domiciliaire, la Ville de Montréal aurait davantage intérêt à s’assurer de répondre aux problèmes d’accessibilité à ce secteur de la ville, notamment avec une meilleure desserte en transports collectifs et actifs, et l’aménagement d’un boulevard urbain à Pierrefonds-Ouest », a-t-elle conclu.

 

– 30 –

 

Renseignements :

Aude Cauchard

Responsable des communications

438 402-7002

communications@vraichangementmtl.org